La grossiereté du gérant que je suis !

 

Cher internautes, prenez un instant pour lire les échanges de mail que j'ai eu avec M. Fouchard, que d'ailleurs je ne connais pas !

 

Etape 1

 

Bonsoir M. Fouchard,

La demande initiale étant faite par une autre personne, je n'ai pas à vous répondre.
Je ne sais pas qui vous êtes et je ne vous connais pas.

Cordialement

Jean Marc Fumey

 

-------- Message transféré --------

Madame Monsieur,

 

En préparation d’une procédure judiciaire dans le cadre de la succession de Mr. Gaston Fouchard pourriez-vous m’indiquer la date, l’heure approximative, le nom et qualité du représentant de votre société ainsi que le moyen par lequel vous avez eu accès à l’appartement M3 dans l’immeuble le Serac à Val Thorens objet de votre estimation datée du 8 Mars dont vous trouverez copie ci-jointe.

 

Cordialement

Fabrice Fouchard

 

Etape 2

 

Bonjour,


Effectivement j'ai pris connaissance de votre mail, transmis par Hélène, et je ne l'ai pas considéré comme une demande à caractère d'urgence. J'ai préféré, à ce moment là, m'occuper de mes clients vacanciers. Entre temps, j'ai été contacté par une autre personne et je lui ai envoyé mon avis sur la valeur d'un bien. Un point c'est tout.

Mon entreprise ne peut pas se retrouver entre vos problèmes de famille. Sachez que je ferai un recours juridique, moi aussi, pour procédure abusive. Ne pensez pas que vous avez tous les droits.

Je ne vous connais pas et je connais encore moins la personne qui m'a contacté. Je vous demande expressément d'arrêter d'importuner mon entreprise, mes collaboratrices et moi même.
 

Jean Marc Fumey




Le 15/03/2018 à 19:53, Fabrice a écrit :  

Monsieur,

 

Il est effectivement de votre droit de préférer répondre à ces questions sur convocation du tribunal. Je verse donc votre courriel de ce jour au dossier.

 

Pour information la demande initiale vous a été soumise le 28 février à 7h43 dernier par mes soins. Helene en a accusé réception dans un courriel dont vous trouverez copie ci-dessous mais vous n’avez pas donné suite ce qui ajouté à l’opacité de ce jour soulève des interrogations.

 

Cordialement

Fabrice Fouchard

 

Etape 3

 

Monsieur Fouchard,


Croyez bien que je ne suis pas agressif envers vous mais vous ne pouvez pas m'écrire en employant ce ton de la sorte.

Maintenant, mettez-vous un instant à la place de la personne qui m'a demandé des informations et à qui j'ai répondu : admettriez-vous que je diffuse des réponses à vos questions alors que mon devoir de réserve est obligatoire ? Ne croyez-vous pas qu'il y aurait là un manquement à la confidentialité ? Auquel cas, la partie désavouée aurait la liberté d'engager une procédure contre moi.
Si la personne qui m'a contacté souhaite que je vous apporte des éclaircissements, je n'y vois pas d'inconvénient. Relisez-vous bien le courrier que j'ai adressé à cette personne, les mots et les termes employés vous donneront des indications.

Avant que je me retourne contre vous pour procédure abusive sur une éventuelle convocation au tribunal de Tour, je vous propose de m'interroger par voie d'huissier. C'est une procédure classique, que votre avocat vous expliquera. Je ne me permettrai pas de vous en dire plus, surtout par retour de mail.

Encore une fois, je vous demande expressément de ne pas associer ni mon entreprise, ni mes collaboratrices et ni moi dans votre procédure juridique de famille.

Très sincèrement

Jean Marc Fumey



Le 16/03/2018 à 11:08, Fabrice a écrit :

Monsieur,

 

Le ton de votre réponse me porte à croire que vous n’avez probablement pas tout à fait saisi la situation.

 

L’appartement M3 immeuble le Serac appartient à Mr. Gaston Fouchard décédé en septembre dernier. Dans le cadre de sa succession une procédure auprès du TGI de Tours est en préparation et c’est dans ce cadre que je vous ai contacté une première fois le 28 Février puis de nouveau hier.

C’est dans ce cadre aussi que j’ai besoin de savoir quand l’appartement a été visité par vos services et par qui. Dans l’absolu la réponse à mon premier courriel aurait pu être « j’ai personnellement visité l’appartement le… et j’en ai obtenu les clés par… » ou « je n’ai pas visité l’appartement mais j’ai établi mon estimation sur la connaissance globale de ce type de bien » et cela aurait été la fin de notre échange. Devant votre réponse d’hier et dans la mesure où cette information est nécessaire à la construction du dossier je vous ai donc répondu que nous demanderions au tribunal de grande instance de Tours de vous convoquer pour entendre votre réponse sur ce point. Si je peux me permettre un avis personnel un voyage jusqu’à Tours pour une déposition de 5 minutes ne me semble pas des plus optimale pour quelqu’un qui donne, à raison, la priorité à ses vacanciers, mais chacun est libre de gérer son entreprise à sa façon.

 

Je ne comprends donc pas l’agressivité dont font preuve vos réponse et réitère le fait que ce n’est pas votre entreprise ni votre personne qui fait l’objet d’une procédure judiciaire et que vous n’y figurez qu’en simple témoin.

 

Cordialement

Fabrice Fouchard

 

Conclusion :

 

Je ne vois pas où j'ai été grossier avec cette personne. Dans tous les cas, chers internautes, vous êtes libres de penser ce que vous voulez !

 

     
based on Pollen CMS